L'éco-prêt à taux zéro : montant et durée

Distribué par les établissements bancaires après avoir pris connaissance du devis détaillé des travaux à réaliser (établi par le professionnel qui en aura la charge), l'éco-prêt à taux zéro est octroyé, depuis 2009, pour une durée de 10 ans pouvant être prolongée jusqu'à 15 ans (prolongation décidée par la banque). Le montant proposé lors de l'obtention d'un éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est plafonné à 30.000 euros par logement concerné.

L'éco-prêt à taux zéro : les travaux réalisables

L'éco-PTZ 2009 concerne la réalisation de travaux de rénovation thermique. Les différents aménagements autorisés par l'éco-prêt à taux zéro doivent prendre place au sein d'un « bouquet de travaux » préalablement attesté par l'établissement prêteur et regroupant au moins deux des six grandes catégories de travaux prédéfinies :

  • Isolation thermique des murs extérieurs.
  • Isolation thermique des vitres et portes.
  • Isolation thermique de la toiture.
  • Travaux visant à équiper son logement d'un dispositif de production d'eau chaude sanitaire alimenté en énergie renouvelable.
  • Travaux visant à l'équipement ou le remplacement du dispositif de chauffage économique pouvant être couplé à un dispositif de ventilation ou d'aération.
  • Travaux visant à équiper le logement d'un dispositif de chauffage alimenté par une source d'énergie renouvelable.

Dès l'obtention d'un éco-prêt à taux zéro, le propriétaire du logement concerné dispose d'un délai de deux ans pour entreprendre la réalisation des travaux. En outre, les travaux enfin achevés, l'emprunteur doit fournir à l'administration fiscale un justificatif attestant que le « bouquet de travaux » convenu a bel et bien été réalisé.

L'équipe de Travaux & Co vous accompagne dans votre démarche.