Le solaire pour l'eau chaude sanitaire
C'est l'application la plus simple. Tout au long de l'année, le CESI est un système qui assure entre 50 à 70% de l'eau chaude sanitaire nécessaire aux besoins de la famille ; lavabos, douches et bains, entretien de la maison, usages de la cuisine … Le chauffe-eau solaire individuel est un équipement désormais très fiable qui fonctionne dans toutes les latitudes du nord au sud de la France.
 
 
Il comprend :
  • Des capteurs solaires implantés dans la plupart des cas en toiture, de dimensions suffisantes, de l'ordre de 4 m² de capteurs pour un pavillon pour couvrir environ 50 % des besoins d'eau chaude sanitaire, orientés préférentiellement vers le sud et avec un minimum d'ombre portée.
  • Un ballon de stockage installé à l'intérieur de la maison ou près des capteurs.
  • Une tuyauterie calorifugée entre capteurs et ballon qui assure la circulation d'un fluide caloporteur.
  • Pour compléter le système, on ajoute selon les modèles, un échangeur intégré au ballon, une régulation, un circulateur et un dispositif de chauffage d'appoint pour pallier aux insuffisances d'eau chaude sanitaire (périodes de fortes demandes avec un faible taux d'ensoleillement).

Combien ça coûte ?
L'installation tout compris d'un CESI équipé de 4 m2 de capteurs et d'un ballon de 300 litres (famille de 4 personnes), coûte environ 5 000 € TTC.A cela, il faut déduire des aides de l'état et des collectivités (Crédit d'impôt, TVA 5,5%, aides de l'ANAH, des Conseils Généraux et/ou Départementaux, …) Comment dimensionner un chauffe-eau solaire individuel ? Le tableau ci-dessous est donné à titre d'exemple. Il indique les m2 de capteurs et des volumes des ballons solaires. Il prend pour base de calcul une consommation journalière par personne de 50 à 60 litres d'eau chaude à 45 °C et une couverture des besoins par le solaire comprise entre 50 et 70 % . Il reste à adapter en fonction de la « couverture solaire » requise pour votre maison.
Nombre d'occupants 1 ou 23 ou 45 ou 67 ou 8
Volume du ballon solaire¹ (en litre)100
à
150
100
à
250
250
à
350
350
à
500
Volume total du ballon² (en litre)100
à
250
250
à
400
400
à
550
550
à
650
 
Zones climatiquesSurfaces des capteurs (en m2)
Zone 12 à 33 à 5,54 à 7 5 à 7
Zone 2 2 à 32,5 à 4,53,5 à 6,54,5 à 7
Zone 3 2 à 2,52 à 44 à 5,53,5 à 7
Zone 4 2 à 2,52 à 3,5 2,5 à 4 3,5 à 6

1 : pour un chauffe-eau solaire à appoint intégré
2 : pour un chauffe-eau solaire à appoint séparé
ource Cegibat
  • Dans le cas d'une installation neuve, le schéma à appoint intégré est recommandé avec la source d'énergie complémentaire (gaz, fioul, gaz, bois, …) qui sera calculé pour répondre à 100% des besoins.
  • Dans le cas d'une installation déjà existante, c'est la solution du CESI à appoint séparé qui est retenue. Le chauffe-eau solaire est raccordé en série avec le ballon d'eau chaude existant qui assure, l'appoint avec sa propre énergie (gaz, fioul, gaz, bois…).
 Aides et réductions fiscales ?

Attention aux conditions d'octroi, au choix et à la qualité du matériel, attention également à la qualité de l'entreprise installateur. Il y a lieu de retenir du matériel certifié CSTBat ou Solar Keymark, de s'orienter vers un installateur signataire de la charte Qualisol, ….
(Voir le chapitre correspondant).